Accueil forum ELISHEAN

Bienvenue dans la 7ème dimension
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la kabbale et les interactions de groupe par Michaël Laïtman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miléna
Admin
Admin
avatar

Messages : 1791
Date d'inscription : 18/10/2009
Localisation : Paris

30112009
Messagela kabbale et les interactions de groupe par Michaël Laïtman

Bonjour à toutes et tous, voici la préparation à la leçon retranscrite mot à mot des cours du Rav Michaël Laitman qui sera dorénavant en ligne quotidiennement.
Je vous souhaite d'atteindre l'union
Joël
http://www.kabbalah.info/frenchkab/forum/viewtopic.php?f=4&t=228

Soyez indulgents pour cette traduction car certaines notions en hébreu n'ont pas d'équivalent dans la langue française (miléna)

Le Rav Laitman et ses élèves :

On se trouve dans un monde, on est arrivé, on est né de nos parents, on a beaucoup de données avant la naissance qui viennent des situations précédentes qu'on a traversées dans le cadre appelé ce monde, dans le désir de recevoir.

Quand on nait, se développe, surtout on se développe dans le ventre de la mère et ensuite à la naissance, on est impressionné par ce monde, on ne comprend pas comment ça se passe en nous. On reçoit tout apparemment de façon que le monde soit ainsi, c'est ainsi qu'on le dévoile lorsque nous sommes petits, on connait notre corps, l'entourage, c'est ainsi qu'on a pas de mots quand on avance, c'est plus tard lorsqu'on a un an, deux ans, plus tard que l'homme commence vraiment a parler.

Il y a le sentiment dans lequel il se trouve, moi et le monde, ensuite viennent les mots, les connaissances et ainsi de suite. Et comme c'est très naturel, graduel, lent pour tout le monde, on est pas tellement conscient que c'est assez spécial et étrange, par conséquent on pense que pénétrer et dévoiler le monde supérieur ce n'est pas comme ça doit être, mais c'est évident que dans le monde supérieur on traverse les même pas, comme lorsqu'on arrive à ce monde.

On doit, quand on a ce désir de naitre dans le monde supérieur, il y a cette goute, cette graine, ce désir, ce point dans le cœur, on nous amène à un endroit où on peut développer ce point dans le cœur et ce point est appelé le groupe Gvoutsa, ce n'est pas les gens mais ce sont les désirs, les désirs si on les organise correctement autour de nous, on peut grâce à eux se développer, pourquoi les choses se passent d'une telle façon lorsqu'on traverse dans ce monde.

Dans ce monde on se développe apparemment de façon évidente par la nature, personne ne nous demande, et là on doit participer nous même pour avoir le choix libre, pour avoir la conscience, la compréhension, ce qu'on fait, où on pénètre et être indépendant. Par conséquent tout les pas ressemblent vraiment à ce qu'on traverse le développement dans ce monde, le développement du corps dans ce monde, mais on doit avoir un désir avant, c'est la différence.

Si j'organise autour de moi le ventre, le groupe je veux être absorbé, je construis tout moi même. Par conséquent dans ce monde je suis déjà adulte, je comprends, je ressens, j'ai des forces et on me donne maintenant un désir à un degré supérieur et là je dois y pénétrer aussi, comme une graine dans le ventre, comment me coller à ce ventre, comment y être inclus, comment à partir de ce ventre m'alimenter me nourrir tout ce dont j'ai besoin pour mon développement, des forces, des compréhensions, des forces pour développer la raison, des exemples, des influences et c'est ainsi que les choses se passent.

Donc chaque pas de ce développement dans ce groupe, dans ce ventre, je construis pour moi même ces neuf mois de grossesse, ensuite je nais, ma naissance dans le groupe c'est à dire pour recevoir leur manque et ça devient comme mes manques.

Question : créer des contacts avec des points dans le cœur, c'est à dire.

Rav : ce lier avec les points dans le cœur, c'est à dire que je dévoile dans mes amis leurs désirs, leurs tendances, leurs aspirations, l'atteinte du spirituel et je me comporte comme si c'étaient les plus grands de cette génération, c'est à dire leurs désirs, leurs aspirations se trouvent au dessus de moi, je m'abaisse envers leur partie intérieure, pas leur caractères, pas tout ce qui appartient à ce monde, uniquement envers leur relation envers la spiritualité.

Je m'abaisse, je deviens comme un fœtus dans le ventre qui est le groupe, pour moi, disons dans mon imagination, je les attache tous ensemble pour recevoir cette influence, je les unis et cette force qui les unis, j'imagine qu'ils sont unis avec la force supérieure qui est le créateur, la force de Bina et du don.

Cette force qui les unis qui remplit cet espace, avec eux, devient pour moi le supérieur, je veux être inclus et uni avec ce supérieur et ainsi devenir comme une graine collée dans le ventre et je me développe, mes amis cette union c'est pour moi l'entourage grâce auquel je me développe. Comme il est écrit dans le choix libre, comment la graine se développe dans la terre et reçoit de la terre tout ce dont elle a besoin pour se développer ou comme un fœtus, et la force qui développe le fœtus est une force supérieure, c'est une force qui attache, appelée le créateur ou Bina.

Question : comment je peux comprendre que les relations que j'ai avec les amis, sont vraiment dirigées vers le but ?

Rav : je ne sais pas, il doit contrôler. Il y a un but qui est moi, le groupe, les cours, la diffusion, je dois contrôler dans tout ces éléments, ces décisions, comment je me comporte avec chacun et ensemble, qu'est ce qui est important ou moins important.

Le plus important maintenant c'est de découvrir la force qui me corrige, me corrige comment, je veux donner au créateur je veux lui ressembler, c'est ça donner, est ce que je le veux oui ou non, est ce que je le veux vraiment, j'ai besoin du groupe, est ce que j'en ai besoin ou ou non, tout cela je n'en n'ai pas besoin mais on doit au moins entendre que le groupe nous dise une fois après l'autre, nous rince l'esprit, je dois par rapport à ce groupe dévoiler la jalousie, la passion et l'honneur, permettre à l'homme de sortir de ce monde, je veux être jaloux, voir qu'il sont plus grands que moi, qu'ils ont ce que je n'ai pas, ce sera pour moi une force qui m'aidera à avancer.

Je dois les regarder, regarde ce qu'il fait, ce qu'il sait, combien de force il a pour faire, et moi je n'ai rien, pourquoi ? Et ainsi de suite. La jalousie des auteurs ajoute de la sagesse, mes forces, tout ces moyens qui se trouvent en moi, ça dépend dans quel entourage je me trouve, si je me trouve avec ceux qui font la diète je veux maigrir, si je me trouve avec ceux qui font du sport je veux devenir plus fort, donc qu'est ce qui m'impressionne dans cet entourage ?

Est ce que ça m'impressionne d'abord, ou non? Je dois contrôler, peut être que je ne me trouve pas dans l'entourage correct, peut être que c'est moi qui ne me laisse pas influencer , peut être que je dois parler avec eux et leur dire : aidez moi, je ne suis pas assez sensible pour ressentir cette influence. On étudie que le groupe doit jouer avec les amis, montrer qu'ils sont grands, qu'ils ont beaucoup, les aider à être jaloux.

Chaque ami, c'est une force pour avancer. Quand je suis jaloux, je cherche comment devenir comme eux, je suis en retard et c'est évident que je cours pour chercher un moyen pour arriver à quelque chose. J'arrive alors à l'étude, la prière, c'est obligatoire d'arranger les choses de cette façon.

_________________
Dans la lumière du coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elishean.org

 Sujets similaires

-
» GROUPE DE PRIERE EN LIGNE
» Groupe en parallele sur le réseau
» Un autre groupe d'Anglican veulent devenir catholique
» TD droit des sureté- groupe 3 (jeudi a 17h)
» [kabbale]L'Epée de Gebourah
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

la kabbale et les interactions de groupe par Michaël Laïtman :: Commentaires

Miléna a écrit:

Question : comment je peux comprendre que les relations que j'ai avec les amis, sont vraiment dirigées vers le but ?

Rav : je ne sais pas, il doit contrôler. Il y a un but qui est moi, le groupe, les cours, la diffusion, je dois contrôler dans tout ces éléments, ces décisions, comment je me comporte avec chacun et ensemble, qu'est ce qui est important ou moins important.

Le plus important maintenant c'est de découvrir la force qui me corrige, me corrige comment, je veux donner au créateur je veux lui ressembler, c'est ça donner, est ce que je le veux oui ou non, est ce que je le veux vraiment, j'ai besoin du groupe, est ce que j'en ai besoin ou ou non ......

On est bien d'accord que le premier paramètre à prendre en compte, honnêtement avec soi-même est :
Qu'est-ce qui me pousse à .... ? Quelle est ma véritable motivation ?
Quel est le but en moi ?
Qu'est-ce qui est important pour moi ? m'intégrer au groupe ou m'en détacher ?
Mes questions , mes affirmations sont-elles sincères ou teintées d'une volonté de surpasser les éléments du groupe et de ce fait de m'en détacher ?
etc......... on pourrait en parler pendant des heures !

Ce simple sujet pourrait générer une encyclopédie....

Voici l'essence même de la kabbale qui nous remet en question face à nos motivations, nos désirs, nos intentions, dans l'esprit d'un seul et unique but ultime coïncider avec l'étude .....

C'est cette coïncidence qui permet la correction.
Hors de cette coïncidence, nous ne sommes plus dans l'étude.

Comparer le groupe au ventre de la mère est une image si forte, si vraie, si représentative de ce qui parfois nous fait reculer, réagir, refuser.....

Je ne sais pas ce que vous en pensez, ce que provoque en vous l'évocation de telles notions. Comment vous les percevez.

Merci pour vos partages.
 

la kabbale et les interactions de groupe par Michaël Laïtman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accueil forum ELISHEAN  :: REDECOUVRIR les ANCIENNES TRADITIONS :: Les grandes religions et les enseignements des Maîtres :: Cours de Kabbale - BLOG-
Sauter vers: