Accueil forum ELISHEAN

Bienvenue dans la 7ème dimension
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 S'élever au dessus de la dualité selon la kabbale par Michaël Laïtman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miléna
Admin
Admin
avatar

Messages : 1790
Date d'inscription : 18/10/2009
Localisation : Paris

30112009
MessageS'élever au dessus de la dualité selon la kabbale par Michaël Laïtman

Le Rav Laitman et ses élèves :

On pense qu'on travaille face à notre égoïsme. Face à cet égoïsme matériel il n'y a rien à faire, on l'a déjà dit plus d'une fois, on ne travaille pas contre le désir, la nourriture, le sexe, la famille, l'honneur, le contrôle, les honneurs, le savoir, ce sont des désirs qu'on est prêt à donner pour arriver à la spiritualité et ses désirs nous amènent au groupe, à l'étude de la Kabbale.

On est déjà désespéré de se remplir de cette façon et c'est pour cela que l'on ne travaille pas avec. Quand on nous emmène à la sagesse de la Kabbale, à réaliser ce Reshimot (ndt : étincelles primordiales) qui est une partie qui vient du créateur, une partie de l'âme, cette partie peut uniquement se réaliser quand on travaille dans le groupe, où se trouve l'âme par rapport aux autres.

Donc, c'est là qu'on a le mauvais instinct avec lequel on doit travailler, c'est là qu'on commence a travailler, on reçoit l'importance du groupe quand on étudie. On demande par exemple les forces, pour surmonter ce qui nous repousse, de ces autres points, les points des autres, s'unir avec eux, on commence à voir l'importance.

Disons qu'on est prêt à surmonter ce qui nous repousse, surmonter la brisure, et alors le créateur a brisé le récipient pour qu'on surmonte la brisure. Ou alors que grâce à la brisure, on découvre quelque chose de nouveau, ce supplément grâce à la brisure on découvre la cause de la brisure, qu'est ce qui c'est passé dans la brisure. Dans la brisure le plaisir se dévoile, ce n'est pas un plaisir qu'on n'a pu mesuré parce que ce n'était pas encore dévoilé.

Quel plaisir ? Je donne au dessus de mon égoïsme, au dessus de mon désir, pourquoi, parce que c'est la lumière qui me donne des forces. La présence de l'ôte, disons d'en haut jusqu'en bas, ce qu'on étudie : la honte me donne des forces et je peux lui donner, lui ressembler.

Quel est ce grand supplément qu'on doit atteindre dans le récipient, à la place de Nefesh (ntd : âme corporelle, parie la plus basse de l'âme), ressentir les lumières de Naraïhaïm (ntd : l'ensemble de toutes les parties de l'âme) 620 fois plus, ressentir cette présence, notre présence dans la spiritualité.

On commence à découvrir ce plaisir en donnant à l'hôte, ce plaisir n'est pas dévoilé. Le don n'existait pas, Malkout de Einsof au moment où il s'est ressentit opposé, à fait une restriction et ensuite on reçoit dans le but de donner, dans la mesure où on est capable.

On ne découvre pas le plaisir en donnant au créateur, mais le plaisir en donnant tout simplement, le plaisir qui se trouve dans la lumière, le plaisir qu'a le créateur qui donne aux autres. Et ce n'est qu'après la brisure, quand on dévoile l'action du don, qu'on découvre un nouveau plaisir qui vient de la grandeur du créateur c'est totalement différent, il y a le plaisir en recevant, il y a le plaisir en donnant, disons en donnant aux autres, c'est un plaisir qui vient de l'équivalence de forme. Je ressemble au créateur.

Je remplis les désirs des autres que je ressens comme si c'était mes propres plaisir, mais ça ce n'est pas encore le même plaisir que celui qu'on doit atteindre. Je voulais aussi dessiner mais. Quand on donne au supérieur, au créateur, on arrive à l'équivalence de forme avec lui, il donne et moi, je donne. Je commence à le découvrir dans cette action de l'équivalence de forme alors ce que je dévoile c'est sa grandeur et c'est là que je dois maintenant travailler, remettre un écran, être au dessus de ce plaisir que je reçois de cette importance, de sa grandeur, et travailler au dessus.

Ce n'est pas le plaisir qui vient quand je sers quelqu'un, mais l'importance elle même oblige à travailler avec ces nouveaux récipients, mes récipients qui se créent, mes récipients qui veulent recevoir, grâce à l'importance que je dévoile et de ce plaisir supplémentaire qui nait en moi et qui vient de la grandeur du créateur. Pas en donnant, comme lui, mais quand on l'atteint lui même, je dois au dessus de ce récipient donner aussi.

C'est l'étape finale qu'on doit atteindre, je voulais essayer d'expliquer ici qu'il y a de nouveaux récipients, ce sont les récipients, toute la brisure et la préparation ont été faites pour ces récipients. Ressentir le plaisir en donnant, ressentir qu'on donne. L'équivalence de forme avec le créateur, ça suffisait d'être éloigné sans la brisure et pour atteindre la grandeur de celui qui donne au dessus de l'attribut du don. On aurait pu tout crée sans dévoiler qu'il nous donne, mais pour découvrir ce qui est au dessus, au dessus de cette action qu'il a faite, le découvrir lui même, sa grandeur, ce qu'on appel son honneur à sa place. On a besoin de la chute, de la dissimulation et de la brisure, réfléchissez ! Je pense que c'est ce que voulait dire le Rabash il ne l'a pas dit d'une façon assez claire.

Question : l'atteindre lui même, c'est à dire ?

Rav : lui même, on ne parle pas de Atsmouto (ntd : lui-même), son essence Divine, on parle de la grandeur, de l'importance du donneur. Comme il y a ici un problème, comment créer ces nouveaux récipients qu'on avait pas avant. Ils y étaient avant, ils se trouvent en nous ces récipients, mais c'est parce que la lumière arrive et crée.

Cette lumière qu'on découvre, c'est ce qu'il donne et au dessus de l'influence de la lumière on a l'attribut du don lui même, cette grandeur. Il n'y a pas tellement de mots. La grandeur du donneur qui a crée les mondes de cette forme en donnant.
Non, je n'ai pas de mots et il faut chercher tout seul à l'intérieur.

_________________
Dans la lumière du coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elishean.org

 Sujets similaires

-
» 2003: Juillet ou août à 22h00: Tube lumineux au dessus d'un pré - Hanvoile - (60)
» « Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons »
» Pouvez vous m'expliquer ce lever de soleil ?
» la dualité
» (1953) Ovni au-dessus de la Tour Eiffel Paris
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

S'élever au dessus de la dualité selon la kabbale par Michaël Laïtman :: Commentaires

Miléna a écrit:
Le Rav Laitman et ses élèves :

On pense qu'on travaille face à notre égoïsme. Face à cet égoïsme matériel il n'y a rien à faire, on l'a déjà dit plus d'une fois, on ne travaille pas contre le désir, la nourriture, le sexe, la famille, l'honneur, le contrôle, les honneurs, le savoir, ce sont des désirs qu'on est prêt à donner pour arriver à la spiritualité et ses désirs nous amènent au groupe, à l'étude de la Kabbale.


Selon Laïtman, il ne sert à rien de s'opposer à notre Ego.
il suffit de l'offrir, de le donner à l'étude, au sein du groupe dans une seule intention se rapprocher du créateur pour lui ressembler.

Donc nous ne sommes plus dans cette simple démarche de reconnaître nos ombres et de vouloir les transmuter par une technique quelconque, mais plutôt d'offrir ces ombres à l'étude.

- Que peut vouloir dire offrir ses ombres à l'étude ?

- Dans quel état d'esprit devons nous être pour offrir notre Ego à l'étude au sein du groupe ?
Le Créateur veut Ressembler à sa Créature ....

Par son Retrait, sa contraction, sa restriction ou TSIMTSOUM, un Être Infini s'inscrit dans le FINI, pour ses Créatures.

POUR
, étant SA volonté ... Le Créateur créé par l'Intention. L'Intention créé la Gravité.

Nous sommes Faits à sa ressemblance, par Sa volonté de nous ressembler.... Il est "Cause Primordiale".
FAITS dans le FINI

Le Créateur Veut être ce qu'IL créé, IL ne veut plus Être mais être, puisque "déjà" IL EST ... et IL SERA !

Ce n'est pas que sommes Créateurs, c'est que "nous sommes dedans".

Nous baignons dans cette énergie sans être connectés à la "paroi du Bain", qui nous renvoie l'Image ou Réflexion de

la Lumière Infinie.

NOUS recevons la Lumière Infinie par ce que "NOUS SOMMES dedans".

et nous sommes Créateur de part notre "Libre-Arbitre"à la fois Libre et à la fois Arbitre... Quelle Responsabilité ! ....

Mais quoi que Nous, nous fassions, nous sommes Dedans, dans un mouvement de va et vient, qui est la Respiration Divine.
Lorque le Cube est dans le cercle il a quatre coté qui touchent le Cercle

et quelle que soit la "Route ..., Tout ..., revient au Divin, le Vent Divin ou ROUAH' est "VA et Vient" car Tout comprend ce Va et Vient, la Respiration ...

YEH'ida l'Auriculaire
H'aya l'Annulaire
NeShama le Majeur
ROUAH' l'Index
Nefesh le Pouce

La MAIN se dit YAD et elle est l'instrument de création, tout est à la fois si simple et si haut ....

YOD est la 1ère lettre du Tétragramme sacré, le Nom , de D.ieu : YHVH, qui ne se prononce pas.
Le NOM est exprimé par le "Va et Vient" en 72 Noms de D.ieu, 72 Va et 72 Vient ce qui fait 144.
Le Olam ha ba, le Monde qui Vient est relatif à ce qui Va, le mouvement, l'Histoire ...

Le Temps de l'Histoire est horizontal et le Temps de l'Homme est vertival, mais l'Homme s'insCHRIST dans l'Histoire




.
Et voila que le Créateur dans son infini Désir de donner, veut ressembler à a créature afin que ça créature lui revienne à sa ressemblance en ADAM de la racine LEDOME ou Dome EL qui ressemble à D.ieu...
ADAM étant le modèle, formé des Reshimot, les repères dans l'empreinte de qu'a laissée l'OR EIN SOPH lumière infinie, lors du retrait Tsimtsoum.

Ces Reshimot sont ce que le créateur a mis à notre disposition pour le retrouver un ensemble de règles et de lois organisées selon un schéma précis, la Volonté du Créateur.

Un schéma mathématique ou 1 = 4 angles X 6 dimensions de l'être =
24 vieillards reliés à l'ancien des jours, 24 qui font 1.
dans les 6 dimensions de l'être X ses 2 principes = 12 brins + les 12 brins de sa flamme jumelle

Au sein de la fractalité matricielle... Tout est dans Tout .... Nous fonctionnons selon ces lois mathématiques ....
les connaître c'est se rapprocher de notre Être Intérieur et effectuer nous aussi une contraction, un retrait, un Tsimtsoum, par étapes de corrections, le mouvement de Tsimsoum engagé, la correction se fait par étapes d'intégration dimension par dimension, notre seule Responsabilité restant le maintien de l'Intention, l'Intention Véritable est une ouverture du Coeur qui ,une fois ressentie, ne peut que se rechercher. Toucher la Présence nous mène à l'écouter : shem qui veut dure : NOM et shema qui veut dire : écoutes .... écoutes le NOM, c'est à dire les manifestation du nom et elles sont codifiées au nombre de 72 va et vient, 72 un multiple de 9.

Parcequ'il y a un 3ème Principe qui est le Bain dans lequel nous baignons ....

La Lumière diffractée et organisée selon 2 principes comprenant chacun, la Totalité de l'Energie qui les a créé mais, manifestée, selon deux lois opposées, chacun étant la stricte complémentarité de l'autre. Cette Energie Infinie Omniprésente au sein de l'empreinte RESHIMO, donne naissance à un 3ème Principe.
le 6 dimensions de l'Ëtre X 3 principes = 9 cycles, 9 périodes, 9 stases d'intégration.

Ce 3 ème principe pourrait s'appeler l'apprentissage de l'âme à Intégrer le Soi Supérieur
l'apprentissage c'est le Lamed : L ou ailes.
 

S'élever au dessus de la dualité selon la kabbale par Michaël Laïtman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accueil forum ELISHEAN  :: REDECOUVRIR les ANCIENNES TRADITIONS :: Les grandes religions et les enseignements des Maîtres :: Cours de Kabbale - BLOG-
Sauter vers: