Accueil forum ELISHEAN

Bienvenue dans la 7ème dimension
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'empathie inconsciente - LAEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miléna
Admin
Admin
avatar

Messages : 1790
Date d'inscription : 18/10/2009
Localisation : Paris

28022010
Messagel'empathie inconsciente - LAEL



ShaNiraa - Lettre aux enfants de la Lumière (LAEL) : l'empathie inconsciente - Titre original : "ShaNiraa - Brief an die Kinder des Lichts : Unbewusste Empathie" - 17 Février 2010 - Transmis par ShaNiraa (Autriche) - Aimablement traduit de l'Allemand par Sophia (Belgique) pour le site ashtar.sheran.free.fr - Un grand merci à Sophia.

Aloha, chères co-lumières !

Après une nouvelle phase de fatigue presque comateuse, je reviens. Les deux semaines dernières étaient très intéressantes et les énergies qui affluent maintenant sur la Terre ne semblent plus suivre aucune règle connue. Parfois, le monde autour de moi me semble tellement surréaliste que j’ai le sentiment que soit lui, soit moi, nous devrions nous dissoudre à tout moment.

Celui qui est encore ballotté entre l’ancien et le nouveau constatera qu’il semble que nous devrions réellement descendre 3-4 marches de niveau afin de pouvoir somme toute encore entretenir une conversation « normale » selon les anciennes normes sociétales.

Parfois j’ai l’impression que les gens sont comme les adultes de Charlie Brown ou des Peanuts et les mots ressemblent à un « blablabla » flou.

La bonne nouvelle est, du moins pour la plupart d’entre nous, qu’il semble réellement que le sempiternel ‘huit aérien’ des sentiments touche peu à peu à sa fin. Les creux de la vague, où se trouvaient beaucoup d’entre nous pendant si longtemps, semblent maintenant vieux et usés, tel un disque qu’on a trop entendu et dont l’air provoque en nous un bâillement plutôt que de continuer à nous charmer. Du moins dans la plupart des cas. Car s’il devait quand même encore barder de temps en temps, mais alors vraiment avec force.

Rester centré, quel défi. Bien que la plupart d’entre nous y sont déjà passé maître, la vie trouve malgré tout encore l’un ou l’autre chemin caché pour nous en sortir.

Ici il s’agit avant tout de ne pas se faire de reproches lorsque ce n’est peut-être pas tout à fait réussi, même si cela semble difficile au moment où cela se produit.

Mais dès que vous vous sentez prêts, remerciez la situation et toutes les personnes concernées pour cet « unité d’entraînement », car j’ai le sentiment que ces unités seront dans un avenir proche déjà une assez grande bénédiction.

Depuis ma première « Lettre aux enfants de la Lumière », j’ai reçu de nombreux courriels merveilleux et je profite ici de l’occasion pour dire merci. Quelques questions m’ont aussi été posées via mes consultations par courriel. Et, bien qu’on puisse constater une certaine tendance par rapport aux qualités d’une époque définie, cette fois-ci il était vraiment étonnant qu’au fond une seule et même question soit principalement posée.

Et qui plus est, le plus souvent par des personnes qui ont emprunté le chemin spirituel depuis longtemps et/ou qui exercent même une profession dans le domaine spirituel. Ces derniers temps, cette seule question a été si souvent posée que j’ai décidé, avec mon équipage spirituel, d’y répondre un peu plus en détail.

En gros, la question se résume à : « Je n’arrive tout simplement pas à être parfaitement heureux(se), content(e) et avoir du succès, qu’est-ce que je fais encore de travers ? »

Et, dans la plupart des cas, la réponse est réellement : « Rien ! »

Je pense que ce sentiment de faire quelque chose de travers lorsque tout ne va pas parfaitement bien pour nous est dû à une de ces « erreurs » spirituelle qui s’est, petit à petit, en douce et sans être remarquée, glissée dans le domaine ésotérique, mais également dans le domaine des énergéticiens [1] et compagnie.

[1] Energetiker : en Autriche, nom officiel de tous les groupes professionnels qui exercent dans le domaine énergétique et spirituel]

Celui qui a déjà participé à un de ces séminaires, a certainement entendu des promesses telles que « un bien-être accru », l’activation des forces d’auto-guérison, une vie heureuse et plus de contentement, plus de succès etc.

Je ne veux pas dire que ces techniques qui promettent tout cela ne fonctionnent pas, mais en cette époque il s’agit avant tout d’un « mieux qu’avant » plutôt que d’un « tout va bien », si vous comprenez ce que je veux dire. Car nous vivons avant tout à une époque de changement et aussi de chaos et c’est vraiment tout un art d’avancer dans ce chaos sans être trop touché, mais il n’y a que quelques rares exceptions, si tant est qu’il y en aient (personnellement je n’en connais aucune), qui arrivent à traverser ce chaos dans une harmonie et une joie parfaites.

Et encore autre chose est malheureusement souvent oubliée dans ces formations et séminaires, à savoir le fait, et c’est vraiment un fait, que tout travail énergétique ou spirituel éveille en nous les aptitudes de dimensions plus subtiles.

Et une des premières aptitudes qui s’éveille chez la plupart des personnes, c’est le plus souvent l’aptitude à l’empathie. Ce n’est pas que la bonne « Madame empathie » vienne un jour frapper à ta porte pour te dire que tu fais maintenant partie de ceux qui sont capables d’empathie. La plupart du temps, les sentiments qu’on ressent subitement sont perçus comme étant les sentiments personnels et nous voilà déjà dans le pétrin.

Donc, nous vivons à une époque de chaos où le système financier et l’économie sont au bord de l’effondrement, les guerres et les attentats terroristes sont à l’ordre du jour, le temps fait des cabrioles, Mère Terre retourne par-ci par-là son intérieur vers l’extérieur, et ainsi de suite. La majeure partie de l’humanité n’a toujours pas pris conscience de ce que tout cela veut dire et elle réagit aux défis de l’époque avant tout par une chose : la peur.

Certains réagissent par la colère, surtout une colère vis-à-vis du système gouvernemental qui permet que les pauvres deviennent de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches. D’autres encore n’ont pas de temps pour la peur ou la colère parce qu’ils luttent pour la survie. Je pourrais encore énumérer beaucoup de choses qui se passent sur la planète dans l’ancien monde, mais je suppose que vous êtes évidemment au courant de tout cela.

Mais si on additionne les sentiments de l’humanité et l’aptitude à l’empathie, alors on commence peu à peu à comprendre pourquoi surtout ceux qui sont sur le chemin spirituel ne vont pas toujours très bien en ce moment.

Et si on n’est pas conscient de son empathie, alors le dilemme est parfait.

Et il est vraiment intéressant de voir le peu de gens qui sont vraiment conscients du fait que souvent en cette époque, ils ne ressentent pas leur propre colère, tristesse ou peur, mais qu’ils attrapent littéralement au passage les sentiments qui tourbillonnent de manière incontrôlée autour du globe.

J’aimerais encore dire quelque chose par rapport à une canalisation reçue d’Ashtar fin 2009. Peut-être que ceux qui suivent régulièrement les Sternenbotschaften [NDLR : Messages des étoiles] s'en souviennent. Dans ce message, il s’agissait du fait que les Travailleurs de la Lumière et les Semences d’Étoiles ont été « séparés » de la grille de la conscience collective et rattachés à une nouvelle grille cristalline, la grille de la conscience Christique ou aussi une nouvelle matrice.

Beaucoup ont mal compris ce message au sujet de l’empathie, moi y comprise. Oui, moi aussi j’ai pensé que maintenant c’en était fini de cette compassion extrême, mais c’est juste le contraire qui s’est produit. J’ai pris conscience de l’unité avec tout ce qui EST d’une manière qui m’était inconnu jusqu'alors. En effet, j’ai vraiment et réellement compris pourquoi il n’est pas possible d’être parfaitement heureux sur cette planète tant qu’il y a ne fut-ce qu’un seul être vivant qui souffre.

La séparation de l’ancien champ collectif de conscience a eu plutôt pour effet une compréhension à un niveau plus subtil. Une compréhension des concepts d’une dimension supérieure et un sentiment d’unité avec toute vie.

Il est évidemment possible d’arriver à une conscience plus subtile et de comprendre pourquoi les choses en ces temps de changement sont ce qu’elles sont. Il est possible de faire la paix avec soi-même et avec ce monde. Tout cela est tout à fait possible, mais cela ressemble plus à l’existence d’un phare. Ou bien au fait de garder le calme au milieu d’une tempête.

Et justement, le monde spirituel a constamment utilisé ces analogies. Je ne peux me rappeler aucun message dans lequel ils m’auraient promis que toute cette histoire serait une promenade. Les promesses des miracles étaient toujours là, miracles qui nous attendraient lorsque nous y serions arrivés, mais en même temps il y avait toujours une certaine urgence par rapport à cette histoire de phare, que nous avons volontiers « sauté » rapidement.

Je l’avoue, moi aussi j’ai très volontiers ignoré ce fait embarrassant que l’histoire du phare et l’affaire de « garder le calme au milieu de la tempête » pourraient se référer à des temps somme toute bien turbulents, vu que l’histoire des aptitudes des dimensions supérieures et avant tout cette histoire des merveilles m’intéressaient et me parlaient bien davantage.

Mais imaginons un peu ceci. Nous sommes assis là, calme et tranquille, mais tout autour de nous un énorme cyclone tourbillonne. Il nous balance pas mal d’objets durs à la figure, le vent siffle et la visibilité n’est pas bonne. Mais il nous a été dit que si nous restions confiants, alors nous réussirons à rester dans ce centre de sécurité.

Nous remarquons que cela fonctionne et nous ressentons un profond contentement, la certitude que nous sommes protégés, la puissance de notre foi qui se transforme peu à peu en une connaissance profonde grâce à cette preuve que nous pouvons effectivement nous reposer dans ce centre.

Mais dans cet état, le bonheur parfait est-il vraiment possible ? Au bon milieu de la tempête, allons-nous nous lever, ouvrir une bouteille de champagne et commencer à fêter ? Je pense que non, car nous pouvons malheureusement aussi voir que certains de nos proches sont emportés par la tempête.

Nous leur tendons la main, certains la saisissent, mais certains ne voient pas comment ils pourraient être sauvés en se réfugiant au milieu de la tempête. D’accord, nous savons que tout cela, le cyclone, la souffrance qu’il occasionne etc., est une illusion. Nous savons que les gens qui y sont emprisonnés, ne doivent pas éternellement souffrir et qu’eux aussi sont des êtres divins qui entameront leur chemin de retour vers l’amour de la Source.

Mais nous savons également que pour eux la souffrance et la peur qu’ils vivent en ce moment sont parfaitement réelles, et dans de nombreux cas nous compatissons et nous courons en plus le risque de confondre cette souffrance avec notre souffrance personnelle.

Lorsque cela se produit, alors il se peut que nous quittions momentanément le centre de la tempête et que nous soyons un peu emportés.
Et voici maintenant le message, la quintessence de cette lettre : si, dans une telle situation, vous vous faites encore des reproches de ne pas arriver à être heureux, de ne pas être spirituel et de tout faire de travers, alors ce n’est pas le chemin de retour au centre de la tempête !

Il est un fait que cette époque est pleine de défis, que nous sommes encore d’une manière ou d’une autre confrontés avec nos tous derniers thèmes tenaces et qu’il s’agit uniquement de savoir : « comment y réagis-tu ? » Il ne s’agit pas de : « Comment arrives-tu à faire cesser cela afin que cela ne revienne plus jamais ! » Car, avec le changement global, cela se fera tout seul.

Peu importe comment cela se fera, soyez confiants que tous vos problèmes se résoudront pour le plus grand bien de tous ceux qui sont concernés. À un niveau plus subtil, ils sont déjà résolus, mais pour l’instant ce niveau subtil n’a pas encore complètement fusionné avec ce niveau-ci. Nous sommes toujours assis au centre de la tempête et les bouchons de champagne ne sauteront que lorsque la tempête aura cessé. Nous n’avons pas encore ascensionné et nous nous évitons beaucoup de stress si nous nous autorisons à ne pas être parfaits.

C’est une époque passionnante et je suis profondément reconnaissante de faire partie de cette part de l’humanité qui sait pourquoi tout ce qui se passe actuellement doit arriver. N’est-ce pas un cadeau merveilleux de ne pas être totalement ignorant face à tous ces événements, mais de savoir que des choses vraiment gigantesques se trouvent derrière tout cela ? Ce fait, à lui seul, n’apporte- t-il pas déjà un sentiment fantastique de paix ?

Selon moi, il ne s’agit pas en cette époque, comme dans « The Secret », d’avoir un gros compte en banque, d’avoir une relation parfaite et de guérir ses petits bobos et alors tout va pour le mieux.

Nous passons dans un niveau de conscience tout à fait différent, un monde où (du moins, je l’espère profondément) le compte en banque n’existe plus.

Les structures relationnelles, telles que nous les connaissons, se dégradent également et il est difficile en cette époque d’avoir une relation harmonieuse selon les « anciennes règles de co-dépendance ».

Et en ce qui concerne les bobos physiques : le corps de Lumière ne connaît pas de bobos, mais pour y arriver il faut que l’ancien corps dense se restructure et, comme on sait, cela va de paire avec toutes sortes de symptômes. Surtout depuis le passage en l’an 2010, le corps physique se fait de nouveau remarquer de manière accrue car, de tous nos corps, c’est lui qui a le plus de difficultés à suivre l’accélération croissante. Soyez patients avec lui et aussi avec tous les autres corps qui se détraquent peut-être encore de temps en temps.

Donc, récapitulons :

Non, nous ne faisons pas tout de travers si nous ressentons encore de la tristesse, de la colère ou de la peur.

Non, nous ne faisons pas tout de travers si nous ne comprenons pas encore parfaitement tout ce qui se passe actuellement, si nous sentons inconsciemment, ou plus exactement si nous pensons ne plus rien savoir.

Non, nous ne faisons pas tout de travers si nous avons toujours des symptômes physiques.

Le changement n’est pas encore accompli. Il est toujours en cours et cela depuis 1986 !

Quelqu’un a-t-il jamais dit que cela se ferait en trois mois ? Cela ressemble presque à un miracle que cela ne dure que quelques décennies au lieu de quelques siècles.

Je sais qu’au fond, pour la plupart d’entre vous, je ne dis rien de nouveau, mais cela fait du bien de l’entendre dire par quelqu’un d’autre, non ? Et je me réjouis si pour l’un ou l’autre, je peux être cette autre personne qui dit maintenant : « Oui, tout va pour le mieux pour toi ! » Et c’est la raison qui m’a incité aujourd’hui à écrire de façon aussi détaillée sur cette thématique.

Beaucoup de personnes qui viennent tout juste de s’éveiller, souffrent également de cette nouvelle aptitude à l’empathie, sans qu’elles ne sachent pourquoi elles ressentent subitement ce qu’elles ressentent, et nous sommes ceux/celles qui peuvent leur montrer comment agir par rapport à cela en cette époque chaotique.

Car, que nous le voulons ou pas, nous sommes les phares de cette époque. Tous ceux qui lisent ces lignes ont fait partie de ceux qui ont assidûment levé la main lorsque le monde spirituel nous a demandé si nous acceptions ce job. Peu importe que nous ayons été conscients ou non à quoi nous nous engagions là, maintenant ça y est. Que nous soyons assis au centre de la tempête ou que nous soyons un phare au milieu d’une mer agitée, cela revient au même, mais dans quelle mesure et jusqu’à quel point nous nous en sortons, cela est vraiment uniquement entre nos mains.

Voilà mes chers « co-phares » et « co-assis au centre de la tempête ». C’était pour moi une joie d’avoir pu partager mes expériences avec vous. Je vous remercie du fond du cœur d’être là.

Je remercie la Source du fait de pouvoir être ici en ces temps passionnants, même s’il y a des moments où moi aussi, comme tant d’autres, j’aimerais tout simplement « fuir » cette réalité. Je me sens vraiment honorée de pouvoir accompagner avec mes textes et messages tant de Lumières merveilleuses dans les régions germanophone, francophone et russophone.

Et comme j’y suis, j’aimerais également cordialement remercier, aussi au nom de SAIRA (Sai Ja Re), Sophia et Rina qui traduisent les Sternenbotschaften et aussi les Lettres aux enfants de la Lumière en français et en russe. J’aimerais aussi remercier tous ceux qui mettent les Sternenbotschaften sur leur site et les diffusent, et évidemment également ceux qui les lisent. Sans vous, je serais une animatrice solitaire.



Sentez-vous cordialement embrassés, pris dans les bras, « parsemés de poussière d’étoiles » ou quoi que ce soit que vous préférez.

Votre ShaNiraa Lanceya et l’équipage spirituel.



Traduit de l'Allemand par Sophia (Belgique).

Le texte original se trouve en allemand sur : http://www.sternenkraft.at

Ce texte peut être reproduit, diffusé et utilisé en public à condition de : citer les auteurs tel qu'ils se sont définis eux-mêmes. Le texte ne peut pas être retravaillé ou modifié. En cas de diffusion, les personnes qui lisent/écoutent ce texte doivent être informées des conditions de la licence de ce texte. Chacune de ces conditions peut être annulée après un accord écrit des auteurs/ayants droit.

_________________
Dans la lumière du coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elishean.org

 Sujets similaires

-
» Test d'empathie
» [Fiche] Développer mon empathie.
» l'empathie est t'elle un pouvoir comme la télépathie?
» Un peu d'empathie s.v.p.
» Du nouveau sur l'empathie
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

l'empathie inconsciente - LAEL :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

l'empathie inconsciente - LAEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accueil forum ELISHEAN  :: Les OUTILS ETHERIQUES de DEVELOPPEMENT PERSONNEL :: Leçons de Vie ... BLOG partagé-
Sauter vers: