Accueil forum ELISHEAN

Bienvenue dans la 7ème dimension
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 introduction a la guérison par le pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sandie



Messages : 103
Date d'inscription : 19/10/2009
Localisation : gironde

13062010
Messageintroduction a la guérison par le pardon

Introduction à la guérison par le pardon

J’aimerai clore ce chapitre sur l’une des plus puissantes méditations de guérison jamais livrées par Heyoan, consacrée à la « guérison par le pardon », qui vous plongera dans un profond état contemplatif idéal pour cicatriser les blessures héritées de relations passées et vous démontrera la toute puissance du pardon.
La difficulté de pardonner à autrui nous est plus familière que l’impossibilité de nous absoudre. Mais nous connaissons tous l’effet du pardon, car nous connaissons aussi la douleur de la blessure et l’imputons automatiquement à l’autre. C’est là une accusation superficielle, et au fond de nous-mêmes nous avons conscience de notre part de responsabilité. Nous sommes en fait enfermés dans la dualité ; le pardon nous en délivre et nous élève vers l’amour. Cette méditation nous livre une large vue du pardon, nous aide à transcender le vieux blocage : « c’est de sa faute » et son cortège de culpabilité, et nous explique le fonctionnement global du pardon.

Avant d’en prendre connaissance, je vous conseille de dresser la liste de tous ceux que vous n’avez pas pu vous résoudre à pardonner ; puis entrez dans la méditation ; faites-vous la lire ou enregistrez-là vous-même.
La guérison par le pardon. Transcrit d’après Heyoan

« Sentez en vous une colonne lumineuse, une étoile de lumière au centre de vous-même, juste au-dessus du nombril. Votre présence ici n’est pas l’effet du hasard ; c’est vous qui en êtes la cause, et cette aspiration profonde et sanctifiée qui habite votre cœur. Plus vous lui obéirez, plus vous découvrirez votre voie dans une vie heureuse et comblée, créatrice et clémente.
Pensez maintenant à une personne qui vous pose problème et préparez-vous au pardon et à la guérison ; vous n’obtiendrez pas l’un sans l’autre. Comme vous le savez, guérir concerne tous les aspects de toutes vos vies. Votre royaume outrepasse le physique et ses limites de temps et d’espace, lieu d’apprentissage que vous avez-vous-même mis en place. Malgré cette structure scolaire, vous êtes les maîtres de toute cette création ; vous êtes sur terre pour accomplir ce qu’exige votre aspiration sacrée.
Je vous demande maintenant d’examiner, pensant à la personne que vous venez de choisir, en quoi vous avez trahi cette aspiration, vous obligeant à vous pardonner ; la réponse n’est sans doute pas évidente ; mais concentrez-vous, priez pour l’obtenir et reliez-là à l’ensemble de votre travail de guérison, et vous serez en bonne voie. Votre expérience de vie fera jaillir de la source qui est en vous, une plus parfaite compréhension de ce que je développe ici.
Car il est vrai que vous créez l’expérience de votre vie, a partir de la suprême sagesse en vous. Si vous ressentez la douleur, recherchez-en le message, car la douleur naît de l’oubli de ce que vous êtes, de la confusion entre l’ombre de la réalité et sa vérité ; l’ombre de la réalité est aussi enfant de l’oubli, de la certitude d’être séparé de Dieu.
Je vous le dis, mes biens chers, toute maladie résulte de cet oubli. Vous voilà retournés sur cette terre pour recouvrer la mémoire ; ne vous en affligez pas ; concentrez votre force vitale à vous ressouvenir, et ses éclairs réveilleront les zones de votre psyché enfouies sous l’ombre et la douleur.
Cette irradiation divine, dont chacune de vos cellules est dépositaire, illuminera l’ombre qui retrouvera la mémoire, réunissant les morceaux épars de votre être dissociés et donc endommagés. Une nouvelle ère s’annonce, et la douleur que vous éprouvez est porteuse de guérison. Les larmes purifieront votre âme comme une rosée bienfaisante. Vos cris libèreront ce qui, depuis des siècles, attend de s’exprimer. Tous les blocages se transformeront en vie nouvelle. Vous déborderez d’énergie, connaîtrez la créativité et la joie, entraînés avec ceux qui vous entourent, avec tout l’univers, dans une danse naturelle.
Mais vous n’aurez rien de tout cela sans pardon, d’abord envers vous-même. Qu’avez-vous à vous pardonner ? Si vous ne passiez que cinq minutes – et je vous demanderai de le faire à la fin de ma petite homélie – à dresser la liste de ce que vous avez à vous pardonner, vous seriez étonné de sa longueur. Mais ne vous découragez pas ; entraînez-vous quelques minutes plusieurs fois par jour à méditer et vous pardonner chaque point de la liste, et vous verrez combien votre fardeau en sera allégé. Le pardon est d’essence divine ; en le recherchant, en priant pour l’obtenir, vous vous reliez au divin en vous, vous devenez ce divin.
Posez-vous ensuite les questions suivantes: chaque fois que vous vous pardonnez, quels changements observez-vous dans votre psyché et votre corps ? Et dans votre champ (aurique) ? Suivez-en les manifestations dans ses sept couches.
Où dans votre corps est cette douleur liée à votre refus de pardonner, à vous ou à l’autre ? Car c’est en vous que doit s’amorcer la guérison.
A l’intérieur de vous, près de quatre centimètres au-dessus de votre nombril, se trouve une merveilleuse étoile, le noyau rayonnant, essence de votre divine individualité, centre de votre être dans la paix éternelle. Sentez-là en vous. Vous existiez avant cette vie, avant le chaos, la douleur et les conflits qui déchirent cette terre, et vous existerez après.
Ce centre de votre être est votre divinité ; il vous place au centre de tout l’univers ; c’est par lui que vous guérirez, vous rappelant qui vous êtes et aidant les autres à se souvenir de ce qu’ils sont. De ce centre proviennent toutes vos actions ; s’il y a déconnexion entre ce point central et vos actions, vous n’êtes plus en harmonie avec votre divin but et devenez la proie de la douleur et de la maladie. Donc mes biens chers, recentrez-vous dans votre noyau et découvrez le pardon.
J’aimerais maintenant que vous apportiez à votre noyau le premier point que vous devez-vous pardonner ; c’est votre création, viciée par sa séparation d’avec le centre, et les actions qui en découlent ont glissé dans l’ombre de l’oubli. Prenez donc ce qui doit-être pardonné, déposez-le dans le noyau rayonnant, insufflez-lui l’amour et il renouera avec la lumière. Vous retrouverez le but originel qui émanait de votre centre, et du même coup la création originelle. En découvrant, protégeant, emplissant d’amour et de lumière, vous trouverez en vous le pardon. Je vous laisse quelques instants pour faire apparaître ainsi ce pardon que vous vous accordez à vous-mêmes. Inondés de pardon, vous le dispenserez automatiquement aux autres.»

Morceaux choisis extraits du livre « Guérir par la Lumière » Barbara Ann BRENNAN – Collection Le corps à vivre aux éditions Tchou.
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Guérison d'un paralysé, signe du pardon des péchés. Saint Marc, 2, 1-12
» LE SACREMENT DE PARDON
» Les 24 et 25 Avril 2010 à LILLE : guérison
» un cadeau pour toi....Pardon/guérison
» Le pardon pour une guérison intérieure
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

introduction a la guérison par le pardon :: Commentaires

Re: introduction a la guérison par le pardon
Message le Ven 21 Oct - 21:19  Renaissance
Je pense qu'avant tout, il est nécessaire de s'aimer....les blessures, les maux aveuglent et la colère s'étend vers les autres puisqu'ils sont nos miroirs, nous voyons chez eux ce qui nous dérange au plus profond de nous-même..mais que nous refusons de voir en nous...c'est plus facile de voir ce que les autres sont...
Citation :
Votre présence ici n’est pas l’effet du hasard ; c’est vous qui en êtes la cause,
Je pense aussi que nous en sommes la cause pour revivre encore et toujours certaines situations que nous n'avons pas modifiées...nous sommes amenés a décoder pour nous aimer...enfin!... et l'amour pour les autres devient naturel...
Quand au pardon...je ne vois pas ce que nous avons à nous pardonner, nous devons surtout accepter, aimer ce que nous sommes avec nos défauts...qui font partie de nous....tout en regardant ce que nous ne voulons plus en nous et changeant, modifiant ce qui nous fait souffrir....il est important d'être honnête avec soi-même, de se regarder bien en face...
C'est un travail difficile et très long parfois...avec encore et toujours des remises en questions, des changements, des erreurs, des expériences, de recentrage, et ainsi de suite...
Nous sommes là! pour évoluer ....en vivant des situations...et les autres en les provoquant... pour comprendre, afin que l'histoire ne se répète pas sans cesse et accepter que.... toutes situations, personnes que nous rencontrons contribuent a notre changement, notre évolution personnelle...
Nous sommes notre propre Lumière...
sunny
avatar
Re: introduction a la guérison par le pardon
Message le Mar 25 Oct - 14:05  Miléna
Merci Renaissance, pour ce partage.

C'est tellement vrai, tout ce que nous vivons est juste et peu importe, la manière dont nous l'acceptons, puisqu'en fin de compte, ce qu'on a pas encore appris, reviendra nous titiller de plus belle !

Jusqu'à ce qu'on accepte au point de rigoler de nous-même ...

J'aime bien ce message de O.M. AÏVANHOV
canalisé par Jean Luc Ayoun
23 octobre 2011

http://www.elishean.org/2011/10/25/message-de-o-m-aivanhov-le-23-octobre-2011/

Je trouve qu'il y a des vérités essentielles ici.
 

introduction a la guérison par le pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accueil forum ELISHEAN  :: Les OUTILS ETHERIQUES de DEVELOPPEMENT PERSONNEL :: Leçons de Vie ... BLOG partagé-
Sauter vers: