Accueil forum ELISHEAN

Bienvenue dans la 7ème dimension
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Développer l’attribut quantique – Suite au message des Hathors n°2 du 11/10/2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miléna
Admin
Admin
avatar

Messages : 1790
Date d'inscription : 18/10/2009
Localisation : Paris

25102011
MessageDévelopper l’attribut quantique – Suite au message des Hathors n°2 du 11/10/2011

Réflexion suite au Message des Hathors n° 2 ..
http://www.elishean.org/2011/10/12/message-des-hathors-recu-par-milena-11-octobre-2011/


La première question qui s’est imposée était : Pourquoi faut-il aller chercher au delà de l’amour que nous croyons atteindre et laisser cet Amour à Dieu ?

Les Hathors :

Vous êtes de nouveau à vouloir justifier ce qui est une évidence. Aimer votre prochain et vous aimer vous-même, est votre minimum requis, vous l’avez compris ! Cet amour humain que vous ressentez pour vous-même et l’univers dans son entier est aussi inhérent à votre nature que le besoin d’uriner, n’est-ce pas ?

Pensez-vous que l’amour est un luxe ? Utilisez donc votre discernement.

L’Amour dont nous parlons n’est pas de ce monde, ce que vous connaissez en tant qu’amour est automatiquement une falsification.
Il n’ y a pas d’aspiration à aimer, l’Amour Est… L’Amour aime à travers vous, même lorsque vous haïssez …

Soyez avant tout confiants en l’Unique réalité de la Divine Providence , la Source de Tout ce qui Est, et vous direz : » l’Amour coule de Source ».

Soyez avant tout assurés à tout instant de votre Retour imminent à la Source et vous direz : ‘L’Amour Sans Fin habille mon Corps et mon âme ».

Laissez cet Amour à Dieu et accordez votre Confiance.

A quoi et à qui sert l’amour humain lorsqu’il est entaché de méfiance ? Combien nous vous entendons qui parlez d’amour et regrettez la moindre de vos bonnes actions au premier manque de reconnaissance. Votre monde est tellement englué de méfiance que vous vous bercez du mot amour comme s’il suffisait de le prononcer pour qu’il soit.

L’Amour Est … même si vous n’en parliez pas.

Voyez, le mot « amour » vous renvoie à votre désir d’amour.

Laissez l’Amour à Dieu et cultivez la Bienveillance, car ce mot ne génère pas de compromis dans votre esprit.

Soyez Bienveillant pour vous et pour les autres, et lorsque vous serez satisfaits de votre Bienveillance, nous parlerons de Miséricorde. Dieu vous aime lorsque vous le rejetez, Dieu vous aime lorsque vous blasphémez, lorsque vous volez, lorsque vous tuez, Dieu vous aime. L’Amour coule de Source … Vous comprenez ?

Lorsque vous prononcez sans cesse le mot « amour » vous lui otez toute sa Vérité.

Il en est ainsi dans vos relations, vous aimez de mots et l’acte vous manque. La Bienveillance n’est-elle pas de veiller au Bien de l’Autre dans un concert de réciprocité ? Laissez l’Amour à Dieu et cultivez votre Bienveillance.

Soumettez vous.

….

« L’énergie de création est au milieu. Cette énergie de va-et-vient, de tire et pousse, que nous avons appelé « énergies-jumelles », est au centre de chaque galaxie. » KRYEON

« Il y a un phénomène étrange dans la galaxie. Il semble qu’elle bouge comme une plaque. Comme si les étoiles étaient collées sur elle. Tout tourne en même temps. Il doit y avoir une sorte d’énergie qui crée cette spécialité ou ce phénomène. » KRYEON

« La partie quantique du 90 % de l’ADN est deux choses à la fois. Elle est pleine d’informations ésotériques et intemporelles. C’est le modèle original et quantique de tout ce que vous avez été et de tout ce que vous êtes, depuis votre première incarnation sur cette planète. » KRYEON

« Votre ADN individuel contient des séries d’instructions utiles à votre incarnation actuelle, puisque chaque incarnation individuelle a été enregistrée dans votre propre cristal des Archives akashiques. L’on pourrait dire que c’est la semence de l’empreinte créatrice et bienveillante de toute la Création elle-même. Tous vos talents sont là : expériences de vie, connaissances, sagesse, etc., même si ces choses ne sont pas visibles ou actives dans votre incarnation actuelle » KRYEON.

« Les personnalités bibliques qui étaient parfois des prophètes, des maîtres ou simplement là, ont vécu pendant des centaines d’années. Ont-ils réellement vécu aussi longtemps ? Est-ce simplement une métaphore ? Est-ce une erreur de transcription ou un malentendu, de la part de ceux qui ont écrit la Bible ? » KRYEON



« Les 13 crânes de cristal sont comme les 13 mesures de l’homme, comme les 13 sons primordiaux qui composent la bibliothèque du Souffle. Ce Souffle qui est votre âme définitivement incarnée et continue. » Les Hathors

La Torah nous dit :

La Communauté d’Israël est entourée par 13 mesures de miséricorde qui la protègent de tout côté. La 1ère mention du mot « Elohim » dans la Genèse est séparée de la suivante par 13 mots et ces mots sont l’image des 13 mesures mentionnées (voir Exode 34/6-7) .

La « Communauté d’Israël » représente en tout homme, quelle que soit son origine, l’attribut du Don sans réserve, c’est uniquement ainsi qu’il faut le comprendre.



Les treize attributs de la Miséricorde sont développées dans « Le Palmier de Déborah » livre de Moïse Cordovéro, Rabbin, philosophe et kabbaliste ayant vécu au 16ème siècle.

« Il est approprié pour l’homme d’imiter son Créateur, de Lui ressembler en semblance et en image, selon le secret de la Forme Supernelle. Parce que l’image Supernelle et la semblance sont dans les actes, une ressemblance humaine confinée à l’apparence du corps et non dans les actes avilit cette Forme. » Rabbi Moïse Cordovéro



Les 13 attributs : 12 +1



I. Qui est tel un Dieu comme Toi ?
« Ceci se réfère au Saint, Bénis soit-Il, comme un Roi patient qui supporte l’affront d’une manière au-delà de la compréhension humaine. Car vois, sans aucun doute, qu’il n’y a rien qui soit caché à Sa providence. »
II. Qui porte l’iniquité
« Celui qui commet un péché se gagne un persécuteur pour lui-même,’ qui se tient devant le Saint, Bénis soit-Il, disant : Ceci-cela me créa. »
III. Et passe par la transgression
« Ceci est une grande qualité. Car le pardon du péché n’est pas accordé par un député, mais par la main du Saint, Bénis soit-Il, lui-même. »
IV. Des restes de Son héritage
« Dieu dit : ‘Que puis-Je faire pour les punir, puisque leur douleur sera Mienne ?’ Comme il est écrit: Dans tous leurs chagrins, Il était affligé. »
V. Il ne retient pas sa colère pour toujours
« Il ne punit pas mais attends toujours, avec compassion, le repentir de l’homme. Ainsi, il est écrit: Car je ne souffrirai cela pour toujours, pas plus que je ne garderai rancune. »
VI. Parce qu’Il se réjouit dans la Miséricorde
« Il y a des anges dans un certain palais céleste dont la fonction est de recevoir la gentillesse faite par l’homme, et lorsque la qualité divine de justice déplaît à Israël, ces anges amènent immédiatement cette gentillesse devant le Saint, Bénis soit-Il, Qui a pitié d’Israël, car Il se réjouit dans la miséricorde. »
« Il convient donc que l’homme fasse sienne cette qualité. Même lorsqu’il est offensé ou provoqué, si l’offensant a ses bon points, qu’il est gentil envers les autres ou qu’il possède une autre bonne qualité, cela devrait être suffisant pour adoucir sa colère, de sorte que son cœur soit satisfait de lui, et qu’il se réjouisse de la gentillesse qu’il fait. »
VII. Il aura à nouveau de la compassion pour nous
« Le Saint, bénis soit-Il, ne se comporte pas comme un être humain se comporte. Lorsque ce dernier a été provoqué, il ne peut aimer celui qui l’a provoqué comme avant, même lorsqu’il a été apaisé. Mais au regard de Dieu, le pécheur repentant a un statut plus haut que l’homme qui n’a jamais péché. C’est la signification de l’enseignement rabbinique qui dit que dans l’endroit où le pénitent se tient, le parfaitement juste ne peut se tenir. »
Car il y a un secret au niveau de ce 7ème attribut:
« Le monde a été créé au moyen de la lettre Hé, et le Saint, bénis soit-Il, créa le monde ouvert en direction du péché et du mal. Comme l’exèdre, le monde n’est pas entièrement fermé, mais ouvert en direction du mal. Le Hé est ouvert dans le coin supérieur gauche de sorte que si le pécheur se repent, il peut à nouveau y être reçu. En conséquence, lorsqu’un homme se repent – et cela signifie qu’il restaure le Hé dans sa place appropriée – il ne revient pas seulement à l’amour de Dieu, mais cet amour s’est accru de plus en plus. »
VIII. Il adoucira nos iniquités
« Comme il est écrit : ‘Le mal ne peut pas séjourner avec Toi’ – le mal ne peut demeurer dans Ta demeure. S’il en est ainsi, alors le péché ne peut pas entrer la profonde Présence. C’est pourquoi il n’y a pas de récompenses dans ce monde pour l’accomplissement d’un acte bon, car les actes bons sont en Sa Présence et comment peut-Il donner la récompense spirituelle, qui est Sa Présence, dans un monde matériel ? Vois, le monde entier n’est pas digne d’un seul acte bon et de sa félicité spirituelle.Pour cette raison également, Il n’accepte pas que les actes bons soient soudoyés. »
« Cette qualité également, l’homme devrait la faire sienne ; ne pas adoucir le bien que son voisin a fait, et se souvenir du mal qui a été fait. Au contraire, il devrait adoucir le mal, l’oublier et le rejeter, de sorte que le mal ne demeure pas en lui. »
IX. Et Tu jetteras tous leurs péchés dans les profondeurs de la mer
« L’homme confesse son péché, son intention étant de se purifier en se confessant. Comme David a dit : ‘Lave-moi profondément de mon iniquité.’ Donc, également, notre prière : ‘Purge le péché dans compassion persistante.’ Car il y a des péchés que seul la souffrance ou la mort peuvent purger. Et ainsi est-il décrété. »
« Cette qualité, un homme devrait la faire sienne. Même si son voisin est écrasé par la souffrance en résultat de ses péchés, il ne devrait pas être haï, car ‘après qu’il ait été disgracié, il est comme ton frère.’ Il devrait accueillir ceux qui souffrent et sont punis, et avoir pitié d’eux. Au contraire, il devrait les sauver de leurs ennemis et ne devrait pas dire : ‘Ses souffrances sont le résultat de ses péchés’ mais il devrait avoir de la compassion pour lui, selon cette qualité comme expliqué. »
X. Tu montreras la vérité à Jacob
« Cette qualité signifie que le nom Israël se réfère à une excellence spéciale. Mais les personnes moyennes qui ne vont pas au-delà de la lettre de la loi sont appelées Jacob, car ils se comportent seulement en accord avec la vérité. »
XI. De la pitié pour Abraham
« Ceux-là sont ceux qui vont au-delà de la lettre de la loi comme le fit Abraham, notre père. »
« Cette qualité, un homme devrait la faire sienne. Bien qu’il devrait se conduire avec rigueur, justice et droiture envers tous les hommes, il devrait aller au-delà de la lettre de la loi lorsqu’ils à affaire aux bons et saints. »
XII. Tel que Tu as juré à nos pères
« Il y en a qui sont indignes, et pourtant, le Saint, Bénis soit-Il, a pitié d’eux. Il y a un entrepôt de grâce duquel le Saint, Bénis soit-Il, leur donne un cadeau qu’ils n’ont pas gagné. Car le Saint, Bénis soit-Il, dit : ‘Vois, ils possèdent le mérite des pères. »
Et enfin le 13 ème, celui qui tait les 12 autres, celui qui serait Dinah la soeur des 12 fils de jabob, celle qui a été violée …. Vous savez ce que Din veut dire pour l’islam : la rétribution finale. Le jour du jugement dernier est appelé « jour de la rétribution » (yawm ad-dīn). Din c’est aussi la séfira guevoura en face de hessed dont on parle plus loin dans ce texte.

XIII. Des jours anciens

« C’est une qualité que le Saint, Bénis soit-Il, possède pour Israël. Lorsque, par exemple, le mérite des pères est arrivé à une fin et qu’ils sont indignes en eux-mêmes, que fait-Il ? Il est écrit : ‘Je me souviens pour toi de l’affection de ta jeunesse, l’amour de tes épousailles.’ Le Saint, Bénis soit-Il, se souvient de toutes les bonnes actions qui ont été commises, et de toutes les bonnes qualités avec lesquelles le Saint, Bénis soit-Il, contrôle le monde. De tout cela, Il créé une propriété spéciale avec laquelle avoir de la pitié pour eux. Vois, il fut un temps durant lequel ils n’ont pas péché. Et en ce temps ou dans des jours anciens, ils étaient dignes.’ Cette qualité embrasse toutes les autres…
http://www.kabbale.be



Lorsqu’on lit le 13 ème attribut définit par le kabbaliste Moïse Cordovéro, on comprend instantanément ce qui est dit ici et pourquoi :

Le 13 ème attribut est l’attribut quantique

« Car vous le savez, vous ne mourrez jamais pour la Terre, vous êtes toujours présents dans sa mémoire cristalline, même si une autre partie de votre âme se réincarne en un autre corps, une autre personnalité, celle que vous avez aujourd’hui et toutes celles que vous avez eu sont toujours là. Ce qu’il faut comprendre, avant tout, c’est que vos parties d’âme n’ont pas toutes la même fonction, ni la même destination et à ce sujet la Kabbale vous enseigne, en effet… Donc vous êtes ici vivant et toutes vos autres vies qui se déroulent dans un même et Unique Temps divisé en dimensions différentes, sont là aussi. Vous pouvez choisir durant votre vie une ligne de temps et en changer, dès que la mort de ce corps arrive, vous êtes à jamais gravés dans celles que vous avez expérimentées. Et ce Souffle est continu. Tous ces Souffles sont votre partition qui joue la symphonie que vous avez choisi de jouer au fil des vies en un seul Temps, sans cesse renouvellé. » Les Hathors

Cet attribut quantique est sans cesse renouvellé :

« Tous ces Souffles sont votre partition qui joue la symphonie que vous avez choisi de jouer au fil des vies en un seul Temps, sans cesse renouvellé. » Les Hathors

Qu’est-ce qui est encore plus important que de soucier de ce qui devrait être devenu basique pour chacun de nous : l’amour ?

« Comprenez qu’il faut aller chercher au delà de l’amour que vous croyez atteindre et laisser cet Amour à Dieu. Cherchez en vous cette dimension d’espace qui vous octroie la faculté d’imaginer et comprenez que c’est là, la fonction qui fait de vous un être au delà du réel. Car il n’y a pas de réalité. » Les Hathors

N’est-on pas en train de nous dire que le plus important est de sortir de la matrice? Car, de toutes façons, l’Amour Est…

N’est-on pas en train de nous faire comprendre que tout ce battage répétitif au sujet de l’amour est là pour cacher l’essentiel ? Un train peut en cacher un autre et le train de l’amour et le plus bel écran qui soit, n’est-ce pas ? Comme si c’était une nouveauté qu’il est indispensable d’être dans l’amour ! Et si il était encore plus important de développer nos capacités mentales ?

Que pensez vous de l’Amour Divin tel qu’en parle Gregory Petrovitch Grabovoï :

« J’ai d’abord démontré l’existence de Dieu à l’aide de formules, et ensuite je les ai découvertes en mon cœur ». Il a démontré le principe d’un fonctionnement infini de l’objet, ce qui, pour un individu, signifie l’immortalité.

Je vous invite à lire le Message de l’Archange Michael d’octobre 2011, transmis à travers Ronna Herman : « CHERCHER LA LUMIÈRE DE L’INTELLECT ».

« Pour parvenir à la Maîtrise de Soi, il est d’une importance capitale que vous cherchiez la Lumière de l’intellect. La conscience éveillée commence quand vous devenez conscients de la situation dans son ensemble, de sorte que vous puissiez voir les deux côtés d’un scénario sujet à controverse. Vous devez apprendre à être un observateur de la vie à l’esprit perçant, et vous devez être prêts à vous retenir de porter un jugement…. Comprendre les lois de la vibration est demandé afin de devenir un maître constructeur sur le plan matériel d’existence. Vous devez apprendre à manipuler la matière de la pensée efficacement. L’exigence majeure est de développer de fortes capacités mentales focalisées. » Archange MIKAËL

A bon entendeur ! …



« Ne recherchez plus ce que vos sens peuvent réaliser mais imaginez l’Inimaginable et vous verrez jaillir en vous une nouvelle puissance de joie et de sérénité. N’essayer plus de copier au mieux de vos possibilités, allez au delà de la perfection pour dépasser cet absolu qui, en vous, créé une distance. Qu’y a t-il au delà du point zéro ? Regardez le sablier, comme il ressemble à la constellation d’Orion et vous comprendrez. Le 13 ème Son est celui qui tait les 12 autres. » Les Hathors

Imaginez l’Inimaginable …

L’art exprime très bien cette notion de « au delà de la perfection ». Les japonais ont fait un art de certains actes banals comme l’arrangement des fleurs ou le service du thé. Mais on nous demande de dépasser l’absolu.

Grégory Pétrovitch Grabovoï nous dit : »La Grandeur et la diversité de l’Univers et de ses espaces commencent dans la conscience. L’homme doit simplement créer et édifier… Ce n’est pas facile d’amener sa conscience jusqu’à l’Énergie d’un Esprit pur et de percevoir les connaissances au niveau de l’Âme. Encore plus difficile est de percevoir le Tout et d’en prendre réellement conscience. Mais ceci est le Chemin, la Voie du Salut pour tous … »

« La qualité première qui est associée à « Dieu » est l’éternité ». Aussi Grégori Petrovich Grabovoï affirme que cette qualité est présente en l’homme. Pour lui, le passage par la mort et la réincarnation a fait son temps. Il est désormais possible de vivre éternellement.

Rappelons nous l’histoire des indiens d’Amérique qui n’ont pas vu arriver les bateaux de Christophe Colomb, tout simplement parce qu’ils n’avaient jamais vu de bateaux à l’horizon avant cela. Ce que l’ont a jamais vu, on ne le voit pas, car on ne l’a pas imaginé.

La notion d’absolu nous confronte à l’absurde, pourtant c’est la condition de notre expansion de conscience, mais doit-on s’arrêter là ? Au delà de l’absolu qu’est-ce qu’il y a ?

Le 13ème Son est celui qui tait les 12 autres …

On l’a vu pour le 13ème attribut, c’est celui qui tait dans le sens qu’il lie tous les autres par une autre façons de voir, une manière quantique qui prend en compte la totalité de la mémoire de toutes les vies, la totalité de tous les Souffles, car tout est sans cesse renouvellé en un seul Souffle.

« Nous vous avons parlé de ligature et vous vous mettez à penser en terme de mort, de fin ….Vous comprenez ? Il n’y a ni mort ni renaissance, il n’y a que ligature dans le sens de liant plutôt que de lien. » Les Hathors

Je n’ai pas eu le temps de poser ma question qu’ils répondaient … Taire ne veut pas dire : fin ou mort, Taire veut dire : liant, relier.

Lorsque j’ai écris en 1987 suite à une expérience d’intériorité : « Lorsque le silence se tait, la Présence se manifeste », c’est ce qui s’est passé, tout pour moi s’est relié comme un puzzle qui s’est mis en place et ma conscience n’a plus jamais été la même.

Lila a raison lorsqu’elle nous dit dans son commentaire :

« C’est à l’intérieur du vide que prends corps le féminin. C’est lors d’une méditation dans le Temple privé de Quan Yin que j’ai eu cette révélation. Si le masculin est Verbe de lumière, le Féminin est ce qui remplit les interstices entre les particules de lumière. Il y a 2 fois plus de particule de vide, de « féminin ». Cela crée un code numèrique à base du symbole du Tao (yin-yang). Et certaines sections de ce code (blanc-vide-vide-blanc, par exemple) forme la matière. » Lila

Un espace absurde …

« Le monde est arc bouté sur un espace absurde qui déploit une mélodie de temps qui vous parait infini alors que tout cela n’est qu’un instant. Seul cet instant est infini. L’instant d’un Souffle. » Les Hathors

Chez SARTRE, le sentiment de l’absurde est au cœur de l’expérience existentielle. Pour Albert CAMUS, « L’Absurde naît de cette confrontation entre l’appel humain et le silence déraisonnable du monde ». Chez BECKETT, le monde se transforme en une formidable machine à broyer l’individu. ce constat est d’autant plus palpable qu’il met en jeu les thèmes tels que : le sentiment d’étrangeté, le vieillissement, l’échec, la présence de la mort, l’incommunicabilité des êtres, la
parole insensée.

« L’absurdité en rire pour en guérir » Dr Bonnet

Le rire du docteur Bornet n’est pas un rire de dérision mais un acte de compréhension. C’est lorsqu’on a compris le mécanisme de l’absurdité que l’on peut en rire. Le livre de Bornet lui permet de construire un modèle pour définir ou délimité l’absurdité. L’absurde pour lui, c’est le refus de la relation ou du rapport, c’est une attitude, l’attitude de celui qui refuse la dualité du réel. http://ab2t.blogspot.com

C’est aussi le secret du nom Isaac qui se dit ITSRAQ, du verbe litsroq : rire, car lorsque Dieu dit à sarah alors qu’elle avait atteint 90 ans, qu’elle aurait un enfant, elle n’a pas douté de la parole de Dieu, elle a rit … Hi tsaraqa

Alors imaginer l’inimaginable, on est en plein dedans à l’époque d’Abraham !

Le monde est arc bouté …

L’Arche d’alliance, celle de Noé, puis celle de Moïse et de Josué.

L’Antakharana …. traduit comme « pont » , décrit la « ligne de communication » ou trame qui est graduellement construite dans un être à partir de sa personnalité jusqu’à la Monade ou la source.



« Les Hathors vous saluent et vous enjoignent au premier exercice : imaginer l’Inimaginable et vous commencerez à rayonner votre êtreté. mais aussi à entrevoir votre Ombre. Cette ombre vous aidera à transcender ce qui freine votre personnalité. N’ayez plus peur de votre égo, donnez lui des ailes, sachez que comme votre mort, il est aussi votre allié. » Les Hathors

Vous n’avez pas remarqué à quel point notre imagination est polluée par le fantasme de notre Ombre.

Par exemple imaginer l’inimaginable peut très vite devenir une orgie d’évènements désagréables et plus, si on ne se raisonne pas quelque peu … C’est ce qui nous arrive à ce moment là qui est significatif de ce que l’on a à transmuter. De la même manière, lorsque quelqu’un fait un procès d’intention à l’autre, c’est un fantasme qui s’exprime. Ce fantasme est une création de l’Ombre : Shout ou khaibit

Notre Ego peut devenir un allié puisqu’il nous montre son ombre. Il nous suffit de regarder et d’accepter. Imaginer l’inimaginable ressemble à cette façon qu’a le guerrier d’avoir conscience de sa mort prochaine, cette mort devient ainsi une allié et plus une peur dominante.

J’aimerais dire en passant que notre rate est à l’origine de ces fantasmes, c’est Arhiman, ou Esav, l’enfermement dans les croyances et la difficulté à en sortir. L’expression artistique est un bon moyen de transcender cet enfermement qui nous maintient dans l’incapacité à sortir du connu.

Lorsque nous acceptons l’illimité, c’est la densité du Temps qui est changée, puisque le temps est la fractale dont la conscience se sert dans des circonstances déterminées. Et la rate, Arhiman ou Esav n’est qu’une banale question d’déologie, donc de Temps.



« Dépassez les mots et les idées toutes faites, même si elles sont récentes, dépassez les. Laissez vous guider pas la Bienveillance et faites le grand saut. » Les Hathors



Les kabbalistes qui atteignent le créateur témoignent de Sa Bienveillance; Ils expliquent qu’Il lui est impossible de causer le moindre mal à qui que ce soit, car l’égoisme, le désir de se satisfaire à des fins personnelles, la cause de toute sensasion désagréable, n’est pas présent en Lui. Nous blessons autrui dans le seul but de satisfaire nos propres désirs. si ce sentiment qui sans cesse contrôle l’homme, n’existait pas, le mal n’aurait aucune prise dans le monde. Puisque nous percevons le Créateur comme un tout absolument parfait, l’abscence en Lui de ce désir de « recevoir » entraîne » l’abscence totale de mal en Lui.

Si tel est le cas nous devrions ressentir toute Sa Bienveillance, une sensation qui saisit chacun d’entre nous dans les moments de joie, de ravissement et de satisfaction absolue. Puisque tout ce que nous ressentons provient du Créateur, l’ensemble de Ses créatures ne devraient éprouver que bonté et bienveillance… Et que ressentons nous à la place ?!

Concepts fondamentaux de la kabbale par le Rav Michaël Laïtman


La quatrième des dix Sefirot – ‘hessed – précède toutes les autres Sefirot car c’est la seule qui ait un caractère inconditionnel et désintéressé.

Les trois premières Sefirot correspondent aux facultés intellectuelles de l’homme. Parmi les attributs de “l’action”. Le premier d’entre eux est le ‘hessed, que l’on peut traduire par la “bienveillance”. On a tendance souvent à penser que ce mot a pour synonyme “gentillesse” mais la connotation de ‘hessed est bien plus profonde. C’est en fait un acte qui s’accomplit sans aucun “motif”. Le ‘hessed est “proactif”, c’est-à-dire qu’il exerce un effet sur des faits ou des processus à venir. Il initie l’interaction. Son domaine de compétence se situe au niveau du visible et dans la chaîne de la dynamique sociale, il est l’étincelle initiale qui déclenche toute action ultérieure.

Toute action dans l’univers a une cause, sauf celle qui se trouve au premier rang. Dans le monde des actions visibles, le ‘hessed n’a pas de motif, il est l’expression proactive de la splendeur de celui-ci. La création, qui n’a aucune cause préalable, est l’acte ultime de ‘hessed. Les Psaumes l’expriment explicitement: “Le monde est bâti avec le ‘hessed” (verset 89,3). On pourrait penser par erreur qu’une fois le monde en place, il continue à exister grâce aux mérites des humains. Il n’en est rien. Ce fut un acte unilatéral . Personne ne “mérite“ d’exister. Ce fut du ‘hessed au sens le plus fort.

Ce point est bel et bien la pierre angulaire de notre interaction avec D.ieu. Celui qui ne comprend pas tout à fait que la relation avec D.ieu est fondée sur le ‘hessed, s’engage dans une controverse avec D.ieu en alléguant qu’il aurait été, d’une manière ou d’une autre, “berné”. Ainsi, toutes les discussions dramatiques que la littérature a engendrées au sujet de la mise à l’épreuve de D.ieu par l’homme se basent sur la supposition que D.ieu “nous serait redevable de quelque chose”. Reconnaître que la création est un acte de ‘hessed retire à l’être humain toute possibilité d’entrer en conflit avec D.ieu. Par conséquent, si un homme jeune et vertueux meurt, il ne pourra pas prétendre: “Tu es injuste envers moi, je ne mérite pas de mourir.”

En résumé, le ‘hessed est la première étape de l’action. C’est vrai qu’il est précédé par la “pensée” mais en ce qui concerne l’acte, il en constitue le premier. Ce n’est pas une réaction à un acte antérieur. C’est un acte similaire à celui de la création, ex nihilo.
http://www.lamed.fr



Cultiver la bienveillance, jusqu’à ce qu’elle emplisse la conscience et se manifeste dans les paroles les regards et les intentions, implique toute une démarche. Tout commence dans la conscience. Etre conscient de chaque parole et de chaque pensée car c’est par elles que nous composons notre vie… Cultiver la bienveillance, c’est choisir de regarder les cotés positifs des personnes que nous fréquentons. Il ne s’agit pas de perdre son discernement, mais de savoir que : ce sur quoi nous portons notre attention s’accroît...Plus vite nous comprennons la leçon d’une situation, plus facilement nous pouvons la dépasser.

La bienveillance facilite l’éveil de l’intuition… Quand la lumière est là, il n’y a plus d’obscurité….

Kryeon nous dit :

» En ouvrant la porte au domaine quantique – dans votre science – vous allez découvrir une nouvelle sorte de physique qui est toujours bienveillante, dans ses attributs. » C’est-à-dire que… Vous êtes sur le point d’ouvrir une porte sur une chose qui n’est pas linéaire, ni une distorsion ni déformée. La bienveillance pure et simple ne connaît pas ces limitations.

Est-il possible qu’une énergie de la physique actuelle soit, à la fois, bienveillante et biaisée ? … Est-ce qu’un « système interdimensionnel, universel et galactique » peut être biaisé, déformé ou dénaturé ? Notre message vous semblera peut-être du style scientifique, mais ce n’est pas notre intention. Nous voulons plutôt vous montrer le fait que ceci se rapporte à » votre énergie créatrice », celle que vous expérimentez en ce moment, chers Êtres Humains » KRYEON

A relire d’urgence : Le facteur quantique – La physique avec une attitude

Quand nous auront véritablement compris que la plupart de nos troubles viennent de la façon dont nous utilisons notre imagination, alors nous serons libéré … Il semble que la délivrance finale dont parle les écritures se trouve au sein de ce secret.



Bonne réflexion,

Miléna

*Shout (« l’ ombre ») est un des éléments constitutifs de l’être humain selon la croyance des anciens Égyptiens. Cet élément ne pouvait être dissocié du corps et sortait au jour une fois le corps momifié mis au tombeau.

*Khaibit (ou Shuit) : une des neuf composantes de l’être, c’est l’ombre. Le Khaibit confirme la réalité de l’être, car les choses irréelles ou rêvées n’ont pas d’ombre. Khaibit en Egyptien veut dire ombre.Cela parce que comme notre ombre est le double de notre corps physique il est le double de nos corps mentaux et émotionnels. En lui sont enregistrées toutes les capacités et activités physiques et non physiques de notre âme. Une dimension de notre être supérieur limité à l’espace-temps de son incarnation. C’est la Création de notre conscience en tant qu’homme, en tant qu’être. C’est pour cela qu’il est connu comme l’Esprit sain des corps de nature mentale. (Voir Les neufs Corps egyptiens)

_________________
Dans la lumière du coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elishean.org

 Sujets similaires

-
» Témoignage de myriam suite a une NdE
» Petit jeu : la suite de mots!
» Saint François Xavier Prêtre, Jésuite, Apôtre des Indes et du Japon et commentaire du jour "L'aveuglement des hommes"
» Comment développer l’habitude d’être heureux
» [Jeu] Suite de mots... en latin
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Développer l’attribut quantique – Suite au message des Hathors n°2 du 11/10/2011 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Développer l’attribut quantique – Suite au message des Hathors n°2 du 11/10/2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accueil forum ELISHEAN  :: REDECOUVRIR les ANCIENNES TRADITIONS :: Les grandes religions et les enseignements des Maîtres :: Cours de Kabbale - BLOG-
Sauter vers: